3 mois après son massacre Place Très Légère, le cochon mal égorgé aurait ressuscité.

Spread the love

Heureuse nouvelle que l’on apprend juste aujourd’hui !

  Col-du-GranierLe cochon qui a été massacré dans une allée du centre ville de Chambéry au cours du mois de juillet 2015, aurait été aperçu, en bonne santé, sur le col du Granier par un groupe de randonneur d’Entremont le Vieux.

« Il nous a paru en très bonne santé, il ne boitait même pas ! Pourtant avec ce qu’il a du subir… c’est miraculeux ! » témoigne Olivia.

cochon saint« J’ai bien reconnu son tatouage sur l’oreille. Normal, on l’a vu des dizaines de fois à la télé le jour de son massacre. Je peux certifier à 100 % que c’était le même suidé. » raconte Robert.

Les deux randonneurs ont, bien sûr, été auditionné par l’Inquisition Chambérienne pendant plus de 12h, comme le préconise la bulle papale sur les miracles en altitude. A l’issu de cette interrogation, et malgré le côté contre nature de cette résurrection (car réservée aux êtres humains), l’Inquisition Chambérienne aurait classée le miracle : « Possibilité miraculeuse sans justification scientifique avec réserve due à l’excitation psychique et au caractère animal du sujet »

Classement qui a provoqué l’euphorie dans les rangs de l’Adorateur du Grand Buffalo, qui attendait depuis 2 mois un nouveau signe de leur idole.

boucher col granier« Un prophète prenant la forme d’un cochon, pour symboliser les massacres quotidiens de milliers d’animaux revendus ensuite dans des restaurants tels que le Buffalo Grill, voilà qui nous semble tout à fait cohérent. » explique Hervé, qui a pris le relais de l’ancien guide spirituel des Adorateurs du Grand Buffalo. « nous continuerons, encore et toujours dans la voie de l’Esprit ! »

Le cochon, quant à lui, déclare « se porter bien » et vouloir « prendre quelques mois sabbatiques dans la forêt ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *