Affaire du chien décapité par une Slackline au Verney : la prison ferme est requise par le procureur

Spread the love

C’est une affaire qui avait introduit l’horreur, l’espace d’un samedi, dans le parc du Verney de Chambéry. Nous voici enfin proche de son dénouement.

Rappel des faits :

slack line mortel verney chambery 2015Il est 15h en ce samedi 14 novembre 2015 , le temps est encore très agréable pour un automne. De nombreuses personnes sillonnent le parc du Verney. La plupart des bancs sont occupés. Des enfants jouent au ballon, d’autres font leur premier pas dans l’herbe.

Rien ne laisse présager qu’un drame va se dérouler non loin.

En plein centre du parc est tendue une slackline, cette corde d’escalade sur laquelle marche des jeunes adolescents. Le propriétaire de la slackline, Julien, est un lycéen comme les autres. Sa philosophie, comme il en parlait quelques semaines auparavant, c’est « de rigoler et de se faire plaisir’.

Plaisir, en ce 14 novembre qui fut de courte durée.

slackline parc buisson rond chamberyA 15h15 précisément, on entend la voix affolée d’une personne d’un certain âge qui hurle « Virgil, Virgil, REVIENT ! »

Le pauvre animal, attiré par on ne sait quoi, s’était mis à courir à toutes vitesses vers le parc de jeu.

Au moment ou la bête aurait du passer sereinement sous la slack line tendue à plus de 1m du sol, Julien retombe d’un saut acrobatique et exerce sur la corde une forte tension vers le sol. La corde de retrouve à moins de 20cm du sol.

La corde arrive maintenant juste au niveau du cou de l’animal.

virgil caniche nain chamberyVirgil n’est pas conscient du danger. Il ne ralentit même pas.

La scène est instantanée. Après coup, personne ne réussit à dire exactement comment l’animal est pris en charge. La maîtresse se précipite, les slackeurs s’enfuient en courant, les passants s’arrêtent estomaqués.

La police réussit à intervenir en moins de 10 minutes. La patrouille présente sur place prend les mesures d’urgences avec un maximum d’efficacité.

L’heure est au deuil.

Le jugement

virgil caniche décapité chambéry 2015Arrêté le jour même, Julien est incarcéré au centre d’arrêt de Chambéry. Il y restera jusqu’à son jugement, le 15 février 2016 à la Cour d’Assise de Chambéry.

Le procès est long est fastidieux. Les larmes sont fréquentes et il est difficile de rester objectif devant la hargne de la famille de l’accusation, assistée par l’Association de Défense des Canidés.

Trois ans de prison ferme et autant sursis avec mise à l’épreuve ont été requis par le procureur de la République.

Le délibéré vous sera dévoilé la semaine prochaine.

virgil plaque mortuaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *