Crise du logement à Chambéry : les habitants louent les murs extérieurs de leur maison

Spread the love

crise logement chamberySituation de plus en plus préoccupante pour les chambériens en ce début d’automne. Les logements sont de plus en plus chers.

Pas question de penser à louer un appartement seul, en ces temps de crise, il reste la collocation qui, si elle n’est pas rentable, passe désormais dans la « wall-cohabitation » ou « location des murs pour habitation » en français.

15 personnes appartement chamberyGeorge témoigne : « Quand j’ai perdu mon emploi, la seule solution a été de récupérer un minimum d’argent en sous louant mon appartement. Malheureusement, ma femme m’a quitté également, ce qui ne me laissait le choix que de squatter les murs extérieurs. En plus, ma femme a tenu a récupérer la MOITIE de mon lit, ce qui finalement m’a arrangé pour la stabilité de mon installation contre le mur. « 

George vit maintenant depuis 3 semaines sur le mur extérieur de sa maison.

« La pluie, ça va, j’ai une bâche intégrale, le pire c’est le froid. J’appréhende un peu l’hiver mais bon, plus le choix : j’ai loué mon T2 à 12 asiatiques, il ne reste plus vraiment de place pour y habiter. »

Si vous aussi, vous êtes sensibles à la vie de George, témoignez de votre expérience sur lemauvaixpretexte@gmail.com !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *