[Essai] L’homme est un extincteur

Spread the love

(Je me permets de vous envoyer ce mail pour le mettre dans la catégorie « Démocratie participative ».)

001022

Bonjour à tous,

J’aimerai attirer votre attention sur un point. Un point tout simple, mais haut combien intéressant. Il est le suivant.

On parle souvent de « la nature » dans les discussions, les livres et les médias. On dit par exemple qu’on va « se promener dans la nature » ou qu’on va « à la campagne, pour être plus proche de la nature ».

Face à cette nature, on nous oppose « le monde de l’homme ». C’est la ville, l’usine, la route ou encore les parcs d’attractions.

On a d’un coté « la nature » et de l’autre « le monde façonné par l’homme ».

Ok.

Je vous propose maintenant de changer de regard et d’imaginer que tout est naturel. Je vous propose de voir que ce « monde de l’homme » est toujours la nature qui a juste été travaillée et recomposée par l’homme.

Je vous propose d’imaginer que l’homme est dans la nature et que tout ce qu’il fait est toujours dans son cadre naturel. Par exemple, un homme qui mange un hamburger et va au cinéma « n’est pas moins naturel » qu’un homme qui marche nu dans les bois. Idem entre un sac plastique et un arbre.

Vous voyez ?

Maintenant prenons de la hauteur. Regardons l’homme « d’en haut », comme si nous étions un dieu de l’Olympe sur son nuage. Regardons ensemble l’histoire de l’homme.

La terre a 4,5 milliards d’années. L’homme a environ 3 millions d’années. Le feu a 1 million d’années. L’agriculture a 10 000 ans. Le capitalisme a 200 ans. (Je pourrai détailler beaucoup plus l’histoire, mais la logique resterait la même…)

Ce capitalisme a été engendré par l’agriculture, qui a été elle-même engendrée par la maîtrise du feu par l’homme, qui lui-même vie sur la terre.

D’accord.

Si nous regardons cette histoire, sans se dire que d’un coté on a « la nature » et de l’autre « l’histoire de l’homme » qu’est-ce qu’on a ?

On a tout simplement une volonté de la terre, si on peut la personnifier, ou de la nature, dont nous faisons pleinement partie, de s’éteindre un peu. Avec la 6ème extinction que l’homme a entamé, il ne fait que mener a bien une volonté qu’on pourrait appeler « divine » ou « terrienne ». En faisant le ménage parmi les espèces, il permet de recommencer un cycle comme les 5 extinctions précédentes.

A travers ce regard, on comprend mieux pourquoi les « gens bons », les « sauvages », ‘indiens » et les « aborigènes » ont été exterminés par « les gens mauvais » depuis 10 000 ans. La réponse est simple: pour augmenter énormément la population qui va dégrader l’environnement.

Attention: Je ne dis pas que cela est bien ou mal, là encore je vous propose de sortir de ce duel pour voir l’unité.

Ainsi, on comprend mieux pourquoi les agriculteurs, entreprises multinationales, les patrons, les politiciens et  les « méchants pollueurs » (qui s’ignorent ou pas) gagnent la partie depuis 10 000 ans. La réponse est très simple: pour mener à bien le projet d’extinction massive.

Ce projet s’accomplit, qu’on le veuille ou non. Ce projet est un projet de la terre, elle a ses motivations qui nous dépassent très largement.

Une fois le projet accomplit, l’homme (l’homo agricultus plus exactement) va sûrement disparaître, faute de motivation.

L’homme est un extincteur. CQFD

 

001022

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *