Il a trop d’argent et parle des pauvres: « Les pauvres sont des cons, je n’y peux rien »

Spread the love

La crise ne touche pas tout le monde. A Chambéry, il y a des pauvres, évidemment, mais aussi des riches. On a trop tendance à ne parler que des miséreux, alors que les riches existent !

Le Mauvais Prétexte a rencontré un multi-millionnaire (fortune estimée à 478 millions d’Euros en janv2015) en vacances quelques jours de novembre à Chambéry.

« Les pauvres sont des cons, je n’y peux rien »

restaurants-bars_citronella2(ci-dessus: l’hôtel privé ou nous accueille Hugues)

Hugues (prénom d’emprunt) ne mâche pas ses mots pour parler de la « classe des débiles » comme il aime si bien le dire. « Écoutez, si il y a des riches, c’est qu’il y a des pauvres et qu’ils aiment l’être« , débute Hugues autour d’un verre de Champagne.

=> Note de la rédaction: Hugues n’a pas de montre ni de portable sur lui. Il appelle un serviteur si besoin.

« Être pauvre, c’est quand on compte son argent. Un avocat, pour moi, est encore un pauvre, car il doit « placer » son argent. Certes il l’est moins qu’un smicard et mange moins de la merde, mais il doit se lever le matin et bosser. CQFD » stoppe Hugues.

000928(ci-dessus: Hugues nous montre sa dernière trouvaille sur un PC que lui apporte un serviteur)

« On va les enfumer comme d’habitude »

« Être pauvre, ça démarre dès la naissance si vous voulez. Si on a des parents pauvres, on sera forcement pauvre. La seule exception est pour les self-made-men, genre Bernard Tapie, mais là il faut être un sacré réseauteur et bien connaitre la loi, ce qui n’est accessible qu’à seulement quelques unités de la sous-classe. Je l’estime à 1/1 000 000. » continue simplement le millionnaire.

000930(ci-dessus: une voiture prêtée par un ami d’Hugues)

« On se reverra un autre jour si vous le voulez, un ami m’attend pour des conseils. Il a un soucis dans la fermeture d’une usine du groupe qu’il détient. Évidemment il veut délocaliser sans verser de l’argent aux employés.

On va les enfumer comme d’habitude. J’ai fait ça 7 fois. 7 fois ça a marché ! Les pauvres sont tellement crédules, ça me plait toujours autant de le constater. » finit Hugues qui sort de l’hôtel pour monter dans une voiture de marque inconnue (des pauvres)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *