« Je me fais vacciner tous les jours » : le mouvement pour la vaccination quotidienne chambérien (MPVQC)

Spread the love
« Suite aux diverses pubs des laboratoires pharmaceutiques, je me vais vacciner tous les jours depuis 2011. En effet, ma mère me donne tous les vaccins disponibles sur le marché français. J’ai très peur de tomber malade. » Témoignages d’un partisan

Vaccin


23,7% des personnes sont prêtes à passer aux vaccins quotidiens

Ils ne sont pas rares, les gens qui veulent une vaccination quotidienne. A Chambéry intra muros, nos estimations indiquent que 23,7% des personnes sont prêtes à passer aux vaccins quotidiens. Ont-ils raisons ? Ont-ils tords ? Cela n’est pas la question du jour.

La formation d’un mouvement pour la vaccination quotidienne chambérien (MPVQC) a été créée en octobre 2013 suite au rassemblement de 863 devant le siège de la CPAM de Savoie pour réclamer une vaccination toujours plus large. En effet, la majorité des personnes conscientes du problème des microbes voient d’un très mauvaise oeil les campagnes nationales contre les antibiotiques, qui sont de fait, les précursers des vaccins.

Bien entendu, la CPAM de Savoie n’est pas la créatrice des slogans grotesques « Les antibiotiques, c’est pas automatiques », mais le « besoin de manifester contre ce genre de slogan dangereux et rétrogrades est plus fortes que tout » nous avoue un militant du MPVQC Savoie en colère.

vaccin-grippe

« Nous sommes contre tous ces cons qui refusent le progrès médical »

Le bureau du MPVQC est actuellement à l’oeuvre pour réclamer à Michel Pantin, maire de la ville à 400 culs, Chambéry, pour l’ouverture d’espace spéciaux pour se « piquer ». Mais le combat est rude, ou tout le monde est crispé par ces temps de crise, ou les vaccins se font rare, trop rare, pour le commun des mortels.

Le président du MPVQC Savoie, Serge Plac, nous confit que « les actions à venir vont être grande, pour les chambériens qui veulent s’inverstir dans leurs ville. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *