Michel Pantin refuse de marier un couple sous prétexte que l’homme est un pygmée.

Spread the love

chef tribu pygmee  C’est une annonce qui va faire du bruit. Le maire de Chambéry a annoncé publiquement ne pas vouloir marier Simone Hutrest avec Kapicolo N’giona’fraipo sous prétexte que ce dernier appartenait à la tribu Pygmée ayant squatté le rond point du stade (en août 2015 – voir article lié)

(ci contre, le chef de la tribu, pas content.)

« Ce n’a rien à voir avec sa nationalité ou sa présence illégale sur le rond point du stade pendant plus de 3 mois : c’est simplement qu’un tel mariage n’est pas une union d’amour mais un arrangement entre parties. Nous rappelons que les mariages dits ‘blancs’ sont illégaux en France. Vous pouvez vous renseigner auprès d’associations pour éventuellement avoir un permis de séjour. »

Discours qui a provoqué des réactions horrifiées auprès de la famille de la mariée

tribu pygmee chambery« Ma petite Simone avait enfin trouvé chaussure à son pied ! Son prétendant est charmant et a même accepté de poser sa pagaie avant de rentrer chez nous ! » se plaint la mère de Simone

(ci contre, photo des futurs beaux frères)

« Je ne laisserais personne nous empêcher de nous unir !! Nous sommes tombé amoureux lorsqu’il habitait sur le rond point du Stade. J’habite la tour juste à côté… Il est même monté à main nus jusqu’au 7ème étage pour me témoigner son amour. » explique Simone.

rond point cerf bissyLe tribu Pygmée n’a pas souhaité s’exprimer sur cette union. Elle souhaite être « acceptée et intégrée à Chambéry comme une communauté à part entière » (propos transmis par le traducteur officiel de la tribu).

« Encore une fois, la loi n’est pas respectée ! Mais nous arriverons à unir ces deux jeunes gens qui s’aiment, quitte à aller rechercher Bernadette Laclais pour cela ! » tempête Ignace, de l’Association de Protection des Droits des Demandeurs d’Asile de Chambéry (APDDC)

Mariage selon la tradition pygmée, prévue le JEUDI 26 NOVEMBRE 2015 Rond Point de Bissy à partir de 18h.

Merci de ne pas amener d’objets tranchants pour ne pas aiguiser la joie charcutière de la tribu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *