Par dérogation préfectorale, le taux d’alcoolémie autorisé à Apremont et Chignin passe à 1.2 g/L

Spread the love

chignin taux aloolemieEnfin une bonne nouvelle dans la jungle des informations moroses des journaux locaux. 

Suite à une décision préfectorale, le taux d’alcoolémie autorisé, au volant, est modifié pour quelques villes de Savoie dont Apremont et Chignin.

chignin taux aloolemie2« Quel soulagement ! lance Pierre, responsable d’une exploitation viticole à Apremont, « Nous n’en pouvions plus de recevoir des plaintes suite aux dégustations que nous proposons régulièrement, de personnes arrêtées par la police avec un taux d’alcoolémie légèrement supérieur à la moyenne autorisé ! Ce changement va nous permettre d’ouvrir plus souvent !

Il sera donc autorisé de rouler avec un taux d’alcoolémie de 1.2 g/L de sang dans les communes d’Apremont et de Chignin soit environ 5 verres de vins pour les hommes et 4 pour les femmes.

Attention cependant, cette autorisation est limitée aux communes précitées et ne se généralise en aucun cas au département.

Une pensée sur “Par dérogation préfectorale, le taux d’alcoolémie autorisé à Apremont et Chignin passe à 1.2 g/L

  • février 12, 2016 à 6:55
    Permalink

    Bonjour.

    Pour donner suite à cette dérogation, par ailleurs la bienvenue, mais qui suscite quelques incompréhensions, ( pour ne pas dire de jalousies ), sachez que la communauté des territoires de la Combe de Savoie, englobant quelques communes limitrophes comme Francin, Les Marches, Arbin et autres, a fait parvenir à la préfecture, place Caffe, un courrier officiel, afin de demandé au préfet une extension de la dite dérogation.

    Il nous a paru assez évident, en effet, que limiter les déplacements de nos consommateurs aux seules communes d’Apremont et de Chignin, était non seulement dangereux, mais suscitait par ailleurs une préférence commerciale, une concurrence déloyale, inadmissible au vu des autres productions locales.

    Sans vouloir comparer LA Mondeuse d’Arbin au Bergeron de Chignin, il nous a semblé juste, à l’heure ou la migration des monchus à commencer, de pouvoir satisfaire tout le bassin Chambérien.

    Gageons, au vu de la consommation locale de nos bureaucrates, que cette demande sera bientôt étendue à tout le département.

    Pour finir, vous m’arrêtez si vous la connaissez :

    La plus grande peur du savoyard né à Apremont, à Chignin, ou à Arbin ??? Mourir à Evian !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *