Une adjointe au maire se perd dans le nouvel hôpital de Chambéry à l’inauguration : on la retrouve 6 mois après, avec un pronostic vital engagé.

Spread the love

Hopital chambery 2016 cote nordC’est une nouvelle tellement étrange qu’elle en parait incroyable … « et pourtant vrai, on a frôlé le drame de peu ! ». Nous assure le Porte parole du CH de Chambéry, Mr Moineau.

Comment Madame Marie Thèrése Montaz, adjointe au maire à la Question de la Prévention Santé Animale à t-elle pu se perdre durant l’inauguration du nouvel hôpital de Chambéry et survivre durant presque 6 mois.

Et cela sans que personne ne s’en rende compte ni qu’on puisse suivre sa trace ?

Suite à la découverte de madame Montaz, 56 ans, dans un état de déshydratation et de malnutrition avancé dans le hall du nouvel hôpital, mardi 23 février 2016, la sécurité de l’établissement s’est penchée sur la question et avec l’analyse des caméras de sécurité, son parcours a pu être reproduit.

L’histoire commence fin septembre pour la cérémonie d’inauguration du nouvel hôpital.

inauguration hopital chamberyToute la mairie ainsi que le préfet et les administrations sont conviés. Avec le visionnage des vidéos, on peut apercevoir madame Montaz au buffet. Après avoir bu 3 flûtes de champagne, elle décide d’aller aux toilettes.

Et là, c’est le drame.

Marie Thérèse se trompe de porte et se glisse dans une entrée réservée au personnel. Elle passe les première minutes à tambouriner à la porte, prend panique et – ce sera son erreur – s’engouffre dans les entrailles du nouveau monstre de béton.

Mais avant de continuer son récit, nous nous sommes penchés sur l’entourage de madame Montaz : pourquoi personne n’a donné l’alerte ?

hopital chambery Mme MontazCoté famille, elle n’avait personne. Et au travail ? L’événement fait tache à la mairie … car Marie Thérèse Montaz avait un poste que certains appelleraient « de complaisance » … « On ne la voyait que pour les comptes-rendus annuels » nous diront certains fonctionnaires, d’autres ne connaissaient même pas son nom … Il est dès lors peu étonnant que personne n’ait donné l’alerte.

Les experts de la PJ de Chambéry (qui sont en charge de l’enquête) sont formels.

labyrinthe hopital chambery« Elle a erré durant 6 mois, d’étage en étage, en se vêtant avec les vêtements du personnel et en chapardant la nourriture des patients quand cela était possible » nous dira l’un d’entre eux.

Mais comment peut-on déambuler dans un hôpital et dans les services sans que personne ne s’en rende compte, pas même le personnel ?

Et les réponses sont pour le moins surprenantes !

Ghislaine V, infirmière en néphrologie dialyse nous raconte : « Je me souviens l’avoir vue passer de temps en temps, elle était totalement dépenaillée et grommelait, elle avait l’air confuse. Vous savez, on est au même niveau que les urgences, et à l’hôpital, on accueille souvent des sdf qui n’ont pas d’endroit pour se loger pour la nuit, si je devais faire un signalement à chaque fois qu’une personne bizarre traîne dans les couloirs, je n’aurais pas fini … »

hopital chambery accueil2Un témoignage qui n’est pas isolé comme le souligne Jean-Luc C, Cadre de santé de nuit :

« Je la voyais souvent quand je faisais le point avec les différentes équipes, elle entrait dans notre salle de pause comme si de rien n’était, râlait deux-trois mots incompréhensibles, allait se servir dans le frigo et repartait aussitôt. Comme personne ne la connaissait, et qu’elle portait une blouse, on a pensé que c’était un nouveau médecin dans le service»

Il est vrai que l’hôpital, avec le déménagement, a vécu un grand chamboulement : « nous étions tous un peu perdus , on n’avait pas de repères ».

Marie Thérèse a donc erré comme une âme en peine, de service en service, de sous-sol en sous-sol, pendant une demi-année. On l’a retrouvée Mardi 23 février, dans un état grave. Elle était sur le point de voler des biscuits au point Relay.

Mais pourquoi n’est-elle pas sortie, elle qui était à 5 mètres de la liberté ?

hopital chambery sortieJulien M, le médecin réanimateur qui s’occupe de madame Montaz explique :

« Elle a vécu un choc traumatique intense avec de possibles crises de panique à répétition quand c’est arrivé. En se perdant, elle n’a pas tout de suite remangé et son organisme s’est carencé au fur et à mesure que le temps passait. De plus, il est extrêmement difficile de garder des repères lorsque l’on marche dans des couloirs qui se ressemblent, sans notion d’heure (montre, horloge, etc) et de temporalité plus vaste (le jour, la nuit). L’obnubilation peut être si intense qu’on en oublie de faire des actions pragmatiques aussi simples que de demander son chemin …. »

Et comment a-t-elle pu ne pas voir la sortie, elle qui allait au Relay voler de quoi se nourrir ?

ébloui lumière soleilLa réponse du docteur est sans appel :

« Lorsque vous êtes dans un endroit sombre, avec lumière artificielle durant trop longtemps, la lumière du jour vous est insoutenable et peut vous aveugler, rajoutant encore à la confusion ».

Effectivement, les hôtesses d’accueil du hall du nouvel hôpital ont remarqué plusieurs fois une femme à demi courbée face aux portes d’entrée crier « la lumière …. non pas la lumière » et repartir en se cachant les yeux.

chambre hopital chambery 2016Et quant à l’état de santé de madame Montaz ?

« Elle ira mieux dans quelques semaines, en attendant, on la garde en réanimation. Elle a eu de la chance, les carences induites par son isolement auraient pu, à terme, lui être fatales » nous explique le médecin.

« Mais promis, à sa sortie, on la raccompagnera à l’entrée pour qu’elle ne se perdre plus ! » nous lâche-t-il avec un regard facétieux.

MaxPPP TagID: maxnewsworldtwo563097.jpg/Photo via MaxPPP

Une pensée sur “Une adjointe au maire se perd dans le nouvel hôpital de Chambéry à l’inauguration : on la retrouve 6 mois après, avec un pronostic vital engagé.

  • mars 2, 2016 à 6:38
    Permalink

    J’adoooore!!! qui est derrière cet article?! mon jumeau de connerie je pense je suis fan! bien monté, hyper subtil, magnifique je ris aux larmes !

    Répondre
  • mars 3, 2016 à 6:21
    Permalink

    c’est vrai qu’on tourne un peu en rond dans cet hopital quand il faut trouver la chambre d’une patiente, c’es comme un labyrinthe, mais c’est super beau.

    Répondre
  • mars 5, 2016 à 12:04
    Permalink

    L’article aurait pu paraître pour le 1er avril !!!

    Répondre
  • mars 5, 2016 à 12:05
    Permalink

    Nous ne sommes pas le 1er Avril ????!!!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *